Si vous pensez avoir des symptômes de COVID-19, veuillez appeler votre Centre d’évaluation local pour organiser un test de dépistage. 
(sur rendez-vous seulement) 

Temiskaming Shores et alentours – 705-648-1844
Englehart et alentours – 705-568-2127
Kirkland Lake et alentours – 705-568-2127
Temagami et alentours – 705-569-3244 

Si vous avez des questions ou pour plus d’information sur la COVID-19, veuillez appeler notre ligne de COVID-19.

705-647-4305, poste 7  |  1-866-747-4305, poste 7

lundi  au vendredi - 8h30 à 16h30   |   samedi et dimanche - 9h à 12h

Sur cette page :

  1. Situation actuelle au Timiskaming 
    1. Mise à jour épidémiologieque
  2. Les écoles et la COVID-19 
  3. Masques et couvre-visage
    1. Foire aux questions 
    2.  Ressources
    3. Liste de gens qui fabriquent les masques localement 
    4. Comment utiliser un couvre-visage adéquatement 
  4. Services offerts par les SST 
    1. Immunisations/vaccins pour les enfants d'âge scolaire (pendant COVID-19)
  5. Mesures prises par les SST dans le contexte de la COVID-19 
  6. Quand devriez-vous appeler les SST  (symptômes)  
  7. Déconfinement de l’Ontario
    1. Demurant vigilant du COVID 
    2. L’application mobile COVID Alerte 
    3. Établissements de Services Personnels
    4. Services religieux, rites et cérémonies
    5. La réouverture des installations de conditionnement physique et la reprise de l’entraînement en groupe et personnalisé 
    6. Rassemblement social 
    7. Lignes directrices visant les salles de rafraîchissement 
    8. Document d’orientation visant l’Halloween 
  8. Chasser en Toute Sécurité 
  9. Voyage en dehors du Timiskaming  
  10. Conseils pour les services de taxi, les conducteurs bénévoles et les passagers  
  11. Distanciation physique  
  12. Une participation plus sûre pendant COVID-19
  13. Information pour les personnes et les familles 
    1. Qu’est-Ce Que Le Traçage Des Contacts?
    2. Comment s’auto-isoler 
    3. Comment s’autosurveiller 
    4. Guide d’isolement pour les aidants naturels 
    5. Qu’est-ce que la distanciation physique (sociale) ?
    6. Défi 30 jours de jeux en plein air
    7. Activité physique en plein air  
  14. Peuples autochtones (COVID-19)
  15. Sécurité alimentaire dans les communautés du Timiskaming 
  16. Services de soutien communautaire  
  17. Santé mentale et COVID-19 
  18. COVID-19 et usage D’ALCOOL et de CANNABIS
  19. Équipement de protection individuelle (ÉPI) 
  20. Information pour les municipalités
  21. Jardins Communautaire
  22. Information pour les employeurs 
    1. Ressources pour prévenir la COVID-19 dans les lieux de travail
  23. Information pour les services de garde   
  24. Locations à court terme, maisonnettes et chalets 
  25. Information pour les fumeurs et les consommateurs de tabac
  26. Connexion Timiskaming Ligne de bénévoles
  27. Gouvernment du Canada ressources financières 
  28. Sources d’information crédibles 

Le nouveau coronavirus de 2019 (COVID-19) 

Informez-vous sur la façon dont le ministère de la Santé de l’Ontario se prépare dans le contexte du nouveau coronavirus de 2019 en Ontario. Apprenez comment vous protéger, quoi faire si vous êtes malade après un voyage et comment reconnaître les éventuels symptômes. 

Obtenez de l'information aupràs du ministère de la Santé de l'Ontario  

 

Situation actuelle au Timiskaming

Les Services de santé du Timiskaming (SST) surveillent activement la situation et offrent à la population, aux personnes qui reviennent d’un voyage, aux professionnels de la santé et aux employeurs de la localité des conseils en matière de santé publique. 

Résumé de la situation entourant la COVID-19 dans le district du Timiskaming :

Tests soumis à l'échelle locale 13,257
Cas d'infection à COVID-19 jusqu'à présent 17
Cas d'infection - Résolus 17

(Mise à jour le 22 octobre, 15h37) Ce tableau est mis à jour les jeudi sauf s’il y a un résultat positif à signaler.
 

Mise à jour épidémiologieque
Pour plus d'information voir le Mise à jour épidémiologique hebdomadaire (Semaine du 19 octobre 2020)

Cas positifs de COVID-19 dans le district du Timiskaming :

Numéro de cas Renseignements sur l’exposition Date du test Statut
1 Contact avec un cas confirmé  2020-03-31 Résolu
2 Contact avec un cas confirmé  2020-04-01 Résolu
3 Contact avec un cas confirmé  2020-04-01 Résolu
4 Contact avec un cas confirmé  2020-04-01  Résolu
5 Contact avec un cas confirmé  2020-04-01  Résolu
6 Contact avec un cas confirmé en dehors de notre district  2020-04-07  Résolu
7 Contact avec un cas confirmé en dehors de notre district  2020-04-10  Résolu
8 Exposition communautaire  2020-04-09  Résolu
9 Exposition communautaire  2020-04-13  Résolu
10 Contact avec un cas confirmé  2020-04-14  Résolu
11 Éclosion en établissement  2020-04-27 Résolu
12 Éclosion en établissement  2020-04-27 Résolu
13 Éclosion en établissement  2020-04-27 Résolu
14 Éclosion en établissement  2020-04-28 Résolu
15 Éclosion en établissement  2020-04-28 Résolu
16 Éclosion en établissement  2020-04-28 Résolu
17 Aucun voyage ni aucun contact avec un cas connu (à catégorie d’exposition inconnue)  2020-09-24 Résolu 
(Mise à jour le 22 octobre 2020 à 15h36)
Note: Afin de respecter les exigences supplémentaires de confidentialité de l’information et de limiter l’identification d’individus, les catégories de genre et d’âge n'apparaîtront plus dans ce graphique. Des données additionnelles peuvent être trouvées dans la mise à jour épidémiologique hebdomadaire du COVID-19 des Services de santé du Timiskaming ci-dessus. 

 

Les écoles et la COVID-19

Étant donné que les écoles rouvrent leurs portes en situation de pandémie, c’est la sécurité des élèves et du personnel qui prime. Centre de Santé du Timiskaming collabore activement avec les conseils scolaires de notre région afin qu’ils bénéficient du soutien nécessaire pour assurer un retour en classe sain et sécuritaire.  Visitez la page Les écoles et la COVID-19 pour d'information.

 

Port Obligatoire d'un Masque ou d'un Couvre-visage 

En date du vendredi 24 juillet 2020, tous les établissements commerciaux du district de Timiskaming devront intensifier leurs efforts pour aider à prévenir la propagation de la COVID-19. Dans le cadre des efforts de prévention de la COVID-19, le Dr Glenn Corneil, médecin-hygiéniste par intérim des Services de santé du Timiskaming va émettre aujourd’hui des consignes aux propriétaires et aux exploitants d’un établissement commercial et du transport en commun, afin que des politiques soient établies pour empêcher les gens d’entrer s’ils ne portent pas de couvre-visage. Les consignes sont émises en vertu de la Loi sur la protection civile et la gestion des situations d’urgence de l’Ontario. 

Comment les masques fonctionnent-ils?

Le port d’un masque en tissu permet de contenir la COVID-19 si vous êtes malade et de protéger les personnes qui vous entourent. Étant donné que certaines personnes infectées par la COVID-19 peuvent avoir le virus sans le savoir, on devrait porter un masque à chaque sortie lorsqu’il est possible d’entrer en contact étroit avec d’autres personnes. Lorsque d’autres personnes portent un masque, elles contribuent à vous protéger également.

Le port d’un masque en tissu ne doit pas remplacer d’autres mesures de protection, notamment la distance physique, le lavage des mains, le fait de ne pas se toucher les yeux, le nez ou la bouche avec les mains non lavées et l’autosurveillance des symptômes de la COVID-19. 

Qu’est-ce qui est considéré comme un masque? 

« Masque » signifie un masque en tissu (non médical), un masque médical ou tout autre couvre-visage (p. ex., un bandana, un foulard ou un tissu) destiné à filtrer les gouttelettes respiratoires, qui couvre le nez, la bouche et le menton et qui est en contact avec le visage environnant sans ouverture. 

Quel type de masque dois-je porter?

Il existe de nombreux types de masques, notamment des masques non médicaux qui peuvent être lavés et réutilisés, des masques jetables qui ne peuvent être portés qu’une seule fois et des masques médicaux comme les respirateurs N95 qui devraient être réservés aux travailleurs de la santé de première ligne. 

Masques en tissu  

Lorsque vous achetez ou fabriquez un masque en tissu, vous devez rechercher les masques qui incluent les éléments suivants :

  • deux ou trois couches de tissu tissé serré, mais perméable à l’air, comme du coton, de la flanelle ou du coton pour édredon; 
  • aucune couture au-dessus de la bouche et du nez par laquelle l’air peut fuir;
  • plis horizontaux pour s’adapter à diverses formes de visages. 

Masques non médicaux jetables

Les masques non médicaux jetables peuvent être portés au lieu d’un masque en tissu. Ces masques sont à usage unique et doivent être jetés à la poubelle après l’utilisation. 

Masques médicaux

Comme de nombreux pays, le Canada continue de vivre une pénurie de masques et d’autres équipements de protection individuelle pour les travailleurs de la santé. Pour conserver les fournitures destinées aux travailleurs de la santé, les masques médicaux et les respirateurs N95 doivent être réservés à des endroits précis à risque élevé et ne sont pas recommandés pour les activités quotidiennes à faible risque, comme lorsque vous êtes à l’épicerie ou dans les transports en commun. Les respirateurs N95 munis de soupapes, qui évacuent l’air plus facilement lorsque vous expirez, ne doivent jamais être utilisés dans le but de protéger les autres du virus que vous pourriez être en train de transmettre parce qu’ils ne le contiendront pas. 

Foire aux questions en Timiskaming (17 juillet 2020)

1. Pourquoi maintenant? Le passage à l’étape 3 a entraîné une augmentation des possibilités de contacts entre les personnes et, par conséquent, du risque d’exposition à la COVID-19. Le port d’un masque ou d’un couvre-visage contribue à protéger tout le monde. Cette mesure favorisera l’économie locale en aidant les entreprises à rester ouvertes. De plus, elle s’avère nécessaire en vue d’une deuxième vague possible de la COVID-19 et de la saison de la grippe qui approche. Toutes les communautés du Nord-Est de l’Ontario ont adopté une approche semblable. Les études récentes appuient cette mesure et nous réagissions en conséquence; nous voulons normaliser le comportement dès maintenant.

2. Que considère-t-on comme un masque ou un couvre-visage? On entend par « masque » tout masque de tissu, masque médical ou masque jetable qui filtre les gouttelettes respiratoires, qui couvre bien le nez, la bouche et le menton et qui est bien ajusté au visage, sans laisser d’ouverture. Quant au couvre-visage, il peut s’agir d’un morceau de tissu, d’un bandana, d’un foulard ou même d’un vêtement qui couvre le nez, la bouche et le menton, sans être trop serré. Les couvre-visages pourraient offrir un certain degré de protection contre la COVID-19, mais le masque bien ajusté est préférable et recommandé.

3. Qu’en est-il des écrans faciaux? L’écran facial ne remplace pas le port du masque, car il ne filtre pas les gouttelettes respiratoires. En effet, on peut inspirer les gouttelettes autour de l’écran ou on peut en transmettre aux autres. Si vous utilisez un écran facial, nous vous recommandons – si possible – de porter un masque aussi. En ce qui concerne les personnes qui ne peuvent pas porter de masque, l’écran facial est considéré comme étant « mieux que rien » pour le moment. L’écran facial devrait descendre sous le menton et couvrir les côtés du visage.

4. Qui devrait porter un masque ou un couvre-visage? Tout le monde sauf les enfants de moins de deux ans ou les enfants de moins de cinq ans chronologiquement ou sur le plan du développement qui refusent de porter un masque ou qui ne peuvent pas être convaincus d’en porter un par la personne qui s’occupe d’eux.; les personnes atteintes d’un trouble médical qui ne peuvent pas, de façon sécuritaire, porter un couvre-visage (p. ex. difficultés de nature respiratoire, physique ou cognitive ou problèmes de santé mentale); les personnes qui sont incapables de mettre ou d’enlever un masque sans aide ou pour des raisons religieuses ou culturelles et les personnes qui travaillent dans un espace public si elles ne sont pas dans un endroit accessible au public ou si elles sont derrière une barrière physique comme un écran
de plexiglas.

5. Quand et où au juste faut-il porter un masque ou un couvre-visage? Chaque fois que vous vous trouvez dans un lieu public intérieur en présence d’autres personnes. Il s’agit, entre autres, des lieux suivants : entreprises, magasins de vente au détail, restaurants, centres ou studios de conditionnement physique, aires communes des hôtels et des motels, bibliothèques, buanderies, taxis, modes de transport en commun, spas et salons, lieux de prières, salles de réception, salles de cinéma et salles d’attente.

6. Y a-t-il des entreprises ou des lieux publics qui ne sont pas obligés d’élaborer une politique concernant le port du masque? Oui. Par exemple, les lignes directrices concernant le port du masque pour les écoles, les centres de garde d’enfants, les camps de jour et les milieux de soins de santé sont fournies dans d’autres directives du Ministère. 

7. Qu’en est-il des restaurants? Ou des centres de conditionnement physique? Vous avez le droit de retirer votre masque temporairement pendant que vous prenez un repas ou que vous faites de l’exercice à un centre de conditionnement physique. Toutefois, il ne faut pas oublier de rester à au moins deux mètres des personnes qui ne font pas partie de votre cercle social et de vous laver les mains souvent.

8. Faut-il une note du médecin pour se voir accorder une exemption? Non. Le port d’un masque ou d’un couvre-visage est une exigence axée sur le principe d’intégrité. Nous continuerons à renseigner les entreprises et les membres du public sur les personnes qui sont exemptées du port d’un masque ou d’un couvre-visage.

9. Faut-il montrer une preuve d’exemption, ou peut-on se faire refuser l’entrée dans une entreprise ou un lieu public intérieur? Les propriétaires d’entreprises et les administrateurs de lieux publics intérieurs doivent mettre en place une politique concernant le port du masque ou du couvre-visage et appliquer cette politique de bonne foi. Aucune personne ne devrait être obligée de fournir une preuve d’exemption ni se faire refuser l’entrée dans une entreprise ou un lieu public intérieur parce qu’elle est incapable de porter un masque.

10. Comment doit-on appliquer la politique? On s’attend à ce que les entreprises et les organismes mettent en oeuvre et appliquent de bonne foi leur politique concernant les couvre-visages. Dans le cas des entreprises ou des organismes qui n’ont pas de politique en place, le port du masque pourrait être exigé par des inspecteurs de la santé publique ou d’autres personnes autorisées à appliquer les dispositions de la Loi sur la protection civile et la gestion des situations d’urgence.

11. N’est-ce pas une atteinte à mes droits? Les autorités de la santé publique ont pour mandat de protéger la santé de tous les membres de la communauté et de prévenir la maladie. Or, le port du masque contribue à empêcher la propagation de la COVID-19. Vous pourriez avoir l’impression que cette mesure n’est pas nécessaire dans notre région. Nous avons très peu de cas et nous ne voulons pas que la situation change! Cette mesure nous aidera à y arriver. Nous reconnaissons le fait qu’aucune personne qui ne peut pas porter de masque ne devrait être obligée de le faire. Nous encourageons les membres de notre communauté à faire preuve de bienveillance. Les masques vous protégeront et ils protégeront surtout les gens autour de vous si jamais vous aviez le virus sans le savoir. Pensez aux autres, faites preuve de respect et de compassion les uns envers les autres, et sachez que ce n’est pas tout le monde qui peut porter un masque de façon sécuritaire.

12. Qu’arrive-t-il si je n’ai pas les moyens de m’acheter un masque? Comme ce n’est pas tout le monde qui peut aller se procurer un masque ou qui a les moyens de s’en acheter un, nous sommes là pour aider. Communiquez avec Connexions Timiskaming à connect@timiskaminghu.com ou composez le 1 866 747-4305, poste 2278.

13. Où puis-je me procurer un masque? Beaucoup de détaillants locaux vendent des masques et beaucoup de personnes en confectionnent à la maison. Si vous ne savez pas où obtenir un masque, communiquez avec Connexions Timiskaming à connect@timiskaminghu.com, composez le 1 866 747-4305, poste 2278, ou visitez le www.timiskaminghu.com. Nous travaillons à la préparation d’une liste d’endroits dans le district où on peut se procurer des masques. Nous vous communiquerons ces renseignements! 

Foire aux questions : Port obligatoire d’un masque ou d’un couvre-visage en Timiskaming (PDF)

Ressources

Liste de gens qui fabriquent les masques localement 

 NOMCONTACT
 Rachelle PlanteHaileybury
Email: rsplante1993@hotmail.com
705-672-3961
 Matthew / Poor Boy SolesCobalt
Email: matthew@poorboysoles.com 
 Armstrong on WhitewoodNew Liskeard
705-647-8800
Louise Briere / Just Relax With Louise New Liskeard
705-648-3063
Email: justrelaxwithlouise@gmail.com 
Cathy Rivard-McLaughlin/Button Momma  Button Momma (Facebook Page)
Kirkland Lake  
 Janet Genovy/ Norwex consultant

Contact Janet Genovy on Facebook 
Kirkland Lake

 Kelly Desjardins Kirkland Lake
705-642-6862
or Contact on Facebook
 Kathleen Thur Kirkland Lake
Contact on Facebook  
 Gisèle LemireVirginiatown
705-634-2427
Email: lemireg@yahoo.com  
 Amanda Cibirka / Black Bear Sews Larder Lake
Contact on Facebook and Instagram
Email: blackbearsews@outlook.com
 Sandra Gordon Kirkland Lake
Contact on Facebook
Text: 705-642-7246
 Alan and Sarah Kirby Kirkland Lake
Contact on Facebook 
Text: 705-570-3211  
 Michelle Farstad  Kirkland Lake
Contact on Facebook  
 Carmen Beaudoin Kirkland Lake
Contact on Facebook
Les masques jetables et non-médical sont également disponibles dans les pharmacies, les magasins et en ligne.

          

Comment utiliser un couvre-visage adéquatement

Lorsque vous portez un couvre-visage, vous devez :

  • vous laver les mains immédiatement avant de l’enfiler et immédiatement après l’avoir retiré (observez une bonne hygiène des mains lorsque vous portez le couvre-visage) utilisez de l’eau et du savon ou utiliser un désinfectant pour les mains contenant au minimum 60 % d'alcool
  • vous assurez que le couvre-visage couvre bien le contour de votre nez et de votre bouche
  • éviter de déplacer le masque ou de l'ajuster fréquemment
  • éviter de toucher le couvre-visage pendant son utilisation
  • éviter de le partager avec d’autres
  • changer de couvre-visage lorsqu’il devient légèrement humide ou sale.

Retirer ou jeter/nettoyer un couvre-visage

Lorsque vous retirez un couvre-visage, vous devez :

  • le jeter dans une poubelle munie d’un sac
  • vous laver les mains
  • éviter de laisser un couvre-visage dont vous ne vous servez plus dans un panier d’achats ou sur le sol.
  • placer le couvre-visage lavable directement dans la machine à laver ou dans un sac pouvant être vidé dans la machine à laver. Laver votre couvre-visage avec d’autres articles à l’eau chaude avec du détergent à lessive et le faire sécher complètement
  • vous laver les mains après avoir mis le couvre-visage au lavage

Pour en savoir davantage: https://www.ontario.ca/fr/page/couvre-visage-et-masques-faciaux

affiche: https://files.ontario.ca/moh-coronavirus-face-coverings-fr-2020-05-20.pdf 

video: https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/video/covid-19-bien-porter-masque-non-medical-couvre-visage-video-description.html
 

 

Services offerts par les SST 

Les SST modifient leur approche de la prestation de services afin de continuer à protéger la santé de nos clients et de notre personnel et de nous permettre d’offrir des services de santé publique qui sont essentiels dans la communauté. Venez souvent jeter un coup d’œil à cette page, car cette liste peut changer tous les jours.

Si vous souhaitez obtenir des services des SST, nous vous demandons d’appeler d’abord.

Les bureaux de Kirkland Lake et de Temiskaming Shores sont ouverts, mais les portes sont verrouillées. Les clients seront évalués avant leur entrée. Le bureau des SST d’Englehart est ouvert lors des jours cliniques seulement. 

Services aux clients dans les bureaux :

  • Les rendez-vous non urgents sont reportés. 
  • L’examen pour l’accréditation des préposés à la manipulation des aliments est reporté.
  • Des services de vaccination sont offerts (dont les visites de bilan de santé du bébé, la lactation, etc.).
  • Les séances d’information et les consultations de voyage sont reportées.
  • Les tests de dépistage de la tuberculose sont reportés (possiblement au cas par cas).
  • Le programme d’échange de seringues est toujours offert – 
  • Conseils pour assurer la consommation sécuritaire de substances pendant la pandémie de COVID-19  
  • Certains services de santé sexuelle demeurent disponibles 
  • Les cliniques dentaires sont reportées 

Protection de la santé : 

  • Inspections des dépôts d’aliments : suivi selon les plaintes reçues. 
  • Inspections des commerces de vente de tabac et de produits de vapotage : suivi selon les plaintes reçues.
  • Un suivi sera fait dans les cas de résultats insatisfaisants de la qualité de l’eau.
  • Un suivi sera fait dans les cas de morsures d’animaux.
  • Les analyses d’eau de puits privés seront reportées dans la région du bureau d’Englehart. Les bureaux de New Liskeard et de Kirkland Lake continuent d’offrir ce service. 
  • Éclosion et maladies à déclaration obligatoire : maintien des services 

Promotion de la santé et prévention des maladies :  

  • Les services de soutien à d’allaitement sont offerts par téléphone. 
  • Les séances de groupes sur les pratiques parentales, en collaboration avec les organismes partenaires, sont reportées. 
  • Les visites à domicile des familles reconstituées dans le cadre du programme BSES sont reportées (consultation par téléphone, lorsque cela est possible).
  • Certains travaux de promotion de la santé avec divers partenaires se poursuivent si nous avons les moyens de le faire; les réunions virtuelles et la distanciation physique sont encouragées. 

Merci de travailler ensemble pour protéger les populations les plus vulnérables.

  

Immunisations/vaccins pour les enfants d'âge scolaire (pendant COVID-19) 

Il est important de protéger les enfants et les jeunes contre toutes les maladies évitables par la vaccination malgré que l'accent soit mis sur COVID-19 en ce moment.

Le ministère de la Santé de l’Ontario recommande que des services de vaccination soient fournis pendant COVID-19 tout en assurant que des mesures appropriées soient en place pour assurer la sécurité de tous. Étant donné que les cliniques habituellement offertes à l'école n'ont pas lieu ce printemps, nous invitons les parents à communiquer avec les Services de santé du Timiskaming (SST) pour prendre un rendez-vous pour la vaccination des élèves si possible. Dans la mesure du possible, les SST communiquerons avec les parents/tuteurs par courrier ou par téléphone. Pour les étudiants qui ne peuvent pas venir au bureau, nous effectuerons un suivi dans les écoles avec des cliniques de rattrapage à l'automne lorsqu’il sera sécuritaire de le faire.

Les cliniques du printemps auraient inclus:

  • 7e année: la deuxième dose pour les vaccins contre le virus du papillome humain (VPH) et l'hépatite B ainsi que le rattrapage pour le vaccin conjugué contre le méningocoque.
  • Élèves de 14 à 16 ans: le vaccin contre le tétanos, la diphtérie et la coqueluche (dcaT).

Pour consulter les vaccins requis pour les enfants d'âge scolaire, visitez La vaccination des enfants qui vont à l’école. Vous pouvez signaler et consulter les dossiers d’immunisation des étudiants ici: Dossier d'immunisation (carte jaune) 

Back to the top

Mesures prises par les SST dans le contexte de la COVID-19

Les SST surveillent étroitement la situation mondiale et travaillent en collaboration avec divers intervenants pour coordonner les activités à l’échelle locale, provinciale et nationale avec l’aide de professionnels des soins de santé et d’autres organismes.

  

Quand devriez-vous appeler les Services de santé du Timiskaming?

Quiconque présente les symptômes ci-dessous doit appeler la ligne d’information sur la COVID-19 des SST afin d’obtenir une évaluation par téléphone et prendre les arrangements nécessaires pour passer un test, au besoin. 

Les symptômes peuvent être légers, comme ceux associés à une grippe ou à des infections respiratoires courantes, ou graves. Voici les symptômes les plus courants :

  • Fièvre (37,8 ou plus)
  • Toux
  • Essoufflement
  • Écoulement nasal
  • Congestion nasale
  • Mal de gorge 
  • Difficulté à avaler
  • Perte d’odorat ou de goût
  • Nausées et vomissements
  • Diarrhée
  • Douleur abdominale

REMARQUE : Si vous ne présentez PAS les symptômes ci-dessus, mais que vous avez des questions ou des préoccupations au sujet de la COVID-19, nous vous invitons à consulter l’information sur notre site Web. Si vous ne trouvez pas la réponse à votre question, revenez souvent consulter notre site ou appelez Télésanté Ontario au 1 866 797-0000. 

Heures

Du lundi au vendredi, de 8 h 30 à 16 h 30
Samedi et dimanche, de 9 h à 12 h
 

 Back to the top  

Déconfinement de l’Ontario 

Demurez vigilant du COVID (Téléchargez l'affiches (PDF))

L’application mobile COVID Alerte

Téléchargez l’application mobile COVID Alerte pour vous protéger et protéger votre collectivité.

Recevez une alerte sur votre téléphone si vous avez possiblement été exposé à la COVID-19covid 19 (coronavirus), et informez les autres de façon anonyme si vous recevez un résultat de test positif, sans que vos renseignements personnels soient divulgués.

Visitez le site Web ici.

 

Établissements de Services Personnels

La province a annoncé que la plupart des établissements de services personnels (salons de coiffure, de beauté, de bronzage, de tatouage, etc.) pourront ouvrir leurs portes à compter du vendredi 12 juin. Même si certaines activités peuvent reprendre dans le respect des consignes de sécurité, d’autres activités demeurent interdites.

Les activités suivantes demeurent interdites en vertu de l’ordonnance d’arrêt d’activités :

  • Les services pour le visage, comme les soins du visage, les soins des poils et des sourcils, le maquillage et les bars à oxygène.
  • Les bains de vapeur, saunas et bains publics doivent demeurer fermés.
  • Les bains, spas, piscines flottantes et bassins de privation sensorielle sont fermés, sauf pour les services thérapeutiques prescrits ou administrés par un professionnel de la santé réglementé. Les vestiaires et les douches des centres aquatiques pourront ouvrir au public si les exploitants peuvent nettoyer et désinfecter adéquatement les installations.
  • Plus précisément, même si le principal service qu’offre habituellement une entreprise est actuellement interdit, cette dernière pourra ouvrir pour offrir d’autres services. 

Voici des mesures de sécurité dont vous devez tenir compte :

  1. Établir un poste de contrôle pour l’évaluation des symptômes et facteurs de risque pour tous les clients et employés. Vous trouverez un outil d’évaluation à l’adresse : https://covid-19.ontario.ca/fr.
  2. Exiger que tous les clients prennent rendez-vous et interdire les visites sans rendez-vous.
  3. Limiter le nombre de clients ou de travailleurs dans un établissement afin de maintenir la distanciation physique autant que possible.
  4. Augmenter la fréquence de nettoyage et de désinfection ou de stérilisation des instruments, notamment les ciseaux, les tondeuses à cheveux, les limes à ongles et les autres outils entre chaque client.
  5. Attribuer à chaque travailleur un ensemble unique d’outils pour sa propre utilisation. Si cela est impossible, limiter le nombre de personnes qui partagent l’équipement ou les outils.
  6. Veiller à ce que les travailleurs subissent un test en cas d’inquiétude d’exposition à la COVID-19.

S’il est impossible de respecter les consignes de distanciation physique, les fournisseurs doivent s’assurer que :

  • les clients portent un couvre-visage en tout temps;
  • les travailleurs portent un couvre-visage et l’équipement de protection individuelle (ÉPI) approprié, y compris des gants. 

Vous trouverez d’autres lignes directrices par secteur à l’adresse suivante : https://www.ontario.ca/fr/page/ressources-pour-prevenir-la-covid-19-dans-les-lieux-de-travail. Ces consignes s’ajoutent à vos obligations réglementaires et aux précautions qui s’appliquent à vos procédures normales. Le gouvernement a lancé un site Web pour aider les entreprises en leur offrant de l’information sur les fournitures relatives à l’ÉPI. Vous trouverez cette information à l’adresse suivante : https://covid-19.ontario.ca/fr/comment-votre-organisation-peut-contribuer-aux-efforts-de-protection-contre-le.

La Santé publique de Toronto a également créé, pour les établissements de services personnels, diverses ressources et listes de vérification dont nous faisons la promotion. Vous les trouverez à l’adresse suivante: https://www.toronto.ca/home/covid-19/covid-19-protect-yourself-others/communitysettings-workplaces/?accordion=personal-service-settings.

Établissements de services personnels - Foire aux questions concernant la réouverture durant l’étape 2 

Restez à l’affût de conseils supplémentaires à mesure qu’ils deviendront disponibles. 

Enfin, nous avons obtenu des conseils scientifiques pour élaborer cette foire aux questions : 

Salons de coiffure et barbiers

Dans le contexte des mesures d’hygiène pour les shampoings, faudra-t-il couvrir le visage du client ou de la cliente avec une serviette pendant le shampoing pour protéger sa bouche, son nez et ses yeux? Ou doit-on éviter de faire des shampoings?

Pour ce qui concerne les services qui ne permettent pas de maintenir deux mètres (six pieds) de distance et de prendre d’autres mesures de contrôle, comme l’utilisation de barrières, nous recommandons le port d’un couvre-visage ou d’un masque pour réduire le risque de transmission.

Pouvons-nous utiliser des séchoirs à cheveux?

Il n’y a pas beaucoup de données concrètes concernant cette question. Toutefois, si une personne infectée se trouve sur les lieux, les séchoirs à cheveux pourraient propager l’air contaminé et les gouttelettes dans la pièce. Les séchoirs à cheveux peuvent être utilisés si le coiffeur ou la coiffeuse et le client ou la cliente portent des masques et que les lieux sont nettoyés et désinfectés entre chaque client.

Faut-il limiter les services aux lavages, coupes, colorations et mises en plis?

Pour ce qui concerne les services qui ne permettent pas de maintenir deux mètres (six pieds) de distance et de prendre d’autres mesures de contrôle, comme l’utilisation de barrières, nous recommandons le port d’un couvre-visage ou d’un masque pour réduire le risque de transmission.

Doit-on nettoyer et désinfecter ou stériliser les instruments, notamment les ciseaux, les tondeuses à cheveux, les limes à ongles et les autres outils entre chaque client?

Oui. Cela est une exigence en vertu des articles 10(4) et 10(5) du Règlement sur les Établissements de
services personnels.

Quel est le protocole concernant l’utilisation des bonnets pour cheveux? Doit-on les laver entre chaque client? Est-ce suffisant de les laver avec du savon?

Vous devez utiliser un bonnet propre pour chaque client. Vous devez laver les bonnets entre chaque client, si cela est possible.

Services de manucure, de pédicure et d’esthétique 

Peut-on utiliser des sèche-ongles?

Les sèche-ongles peuvent être utilisés, pourvu que l’établissement de services personnels mette en place des mesures d’évaluation des symptômes et facteurs de risque auprès des clients, veille à la désinfection des unités entre chaque utilisation, encourage le port du masque et demande aux clients de se laver les mains avant de recevoir des services.

Doit-on retirer les flacons de vernis à ongles de la portée des clientes afin qu’elles ne les manipulent pas? 

Vous pourriez demander aux clientes d’éviter de toucher les flacons ou mettre les flacons derrière un écran afin de permettre aux clientes de choisir la couleur sans les toucher. 

Qu’en est-il des flacons de vernis à ongles à usage unique? 

Il est peu probable que le virus survive s’il s’introduit dans un flacon de vernis à ongles (il en va de même pour d’autres pathogènes bactériens). Par conséquent, il n’est pas nécessaire d’utiliser des flacons de vernis à ongles à usage unique. De nouveau, il est important de poser des questions d’évaluation des symptômes et facteurs de risque aux clients et de leur demander de se laver les mains avant de recevoir des services afin de réduire le risque d’introduction de pathogènes dans les vernis. 

ÉTABLISSEMENTS DE SERVICES PERSONNELS (PDF)

 

Services religieux, rites et cérémonies 

Version 1 — 15 juin 2020
Les conseils donnés dans ce document ne fournissent que des renseignements de base. Ils n'ont pas pour but de fournir des conseils complets sur la prestation d'un service religieux, d'un rite ou d'une cérémonie ou sur le fonctionnement des lieux de culte. Ils ne visent pas non plus à fournir, ni à remplacer, un avis médical, un diagnostic, un traitement ou un conseil juridique.

Tous les services, rites et cérémonies religieux doivent être conformes au règlement 52/20 de l'Ontario.

En cas de conflit entre le présent document et tout ordre ou directive d'urgence émis par le ministre de la Santé ou le médecin hygiéniste en chef, l'ordre ou la directive d'urgence prévaut. 

Pour obtenir des documents d'orientation, consultez régulièrement la pageWeb COVID-19 du ministère de la Santé.

La réouverture des installations de conditionnement physique et la reprise de l’entraînement en groupe et personnalisé 

Ces directives sont destinées aux propriétaires et exploitants d'installations de conditionnement physique, aux instructeurs et entraîneurs de conditionnement physique en groupe et à l'entraînement personnel. Les lignes directrices ont été élaborées pour soutenir les exploitants d’installations sportives, récréatives ou de conditionnement physique dans la réouverture de leur établissement dans le cadre de l’étape 3 du déconfinement.  À partir de vendredi le 17 juillet à 00h01, le district de Timiskaming a commencé l’étape 3.

Ce document et les directives qui y apparaissent sont évolutifs et seront mis à jour au besoin. 

Rassemblement social 

L'Ontario limite la taille des rassemblements sociaux privés et non surveillés pour toute la province 

Prévoyez-vous tenir un rassemblement social ou assister à un tel rassemblement? Est-ce qu’il y aura des personnes qui ne font pas partie de votre ménage ou de votre cercle social de 10 personnes? Voici comment être un hôte ou un invité prudent et responsable durant la pandémie de COVID-19. Socialiser en toute sécurité durant la pandémie de COVID-19 : être un hôte ou un invité prudent et responsable

Liste de vérification pour l’organisation d’événements pendant la COVID-19.Nous encourageons les groupes et les organismes qui planifient des événements à consulter la liste de vérification suivante et les documents d’orientation pertinents pour obtenir des conseils.  

 

Lignes directrices visant les salles de rafraîchissement

COVID-19 – Lignes directrices visant les salles de rafraîchissement : locateurs et propriétaires

Lignes directrices visant les centres de rafraîchissement : lieux publics 

 

Document d’orientation visant l’Halloween (document PDF)

Pour profiter d’une fête d’Halloween sécuritaire et joyeuse : 

  • Restez à la maison si vous êtes malade ou si vous présentez des symptômes légers. 
  • Sortez uniquement avec des membres de votre ménage direct. 
  • Récoltez des friandises à l’extérieur seulement. 
  • Ceux qui récoltent les friandises ainsi que les personnes qui les distribuent doivent porter un couvre-visage. 
    • Un masque de déguisement ne remplace pas un couvre-visage et ne doit pas être porté par-dessus un couvre-visage, car il pourrait rendre la respiration difficile. 
    • Songez à intégrer votre couvre-visage à votre déguisement ou à celui de votre enfant. 
  • Ne vous rassemblez pas et ne vous attardez pas à la porte des résidences. Si vous attendez votre tour, faites la file à deux mètres de distance. 
    • Évitez les surfaces et objets à contact élevé. 
  • Peu importe si vous récoltez ou distribuez les friandises, lavez-vous les mains souvent et soigneusement ou utilisez un désinfectant pour les mains. 
    • Ne laissez pas les friandises dans un seau ou un bol pour laisser les enfants les prendre. 
    • Songez à utiliser des pinces ou des outils semblables pour distribuer. 

Des idées au-delà d'aller à la chasse au bonsbons
 

Chasser en Toute Sécurité

Bien que la chasse comme telle favorise la distanciation physique à l’extérieur, on ne peut pas en dire autant du temps que les chasseurs passent à l’intérieur. Avant de se rendre au camp ou au pavillon de chasse, tous les chasseurs devraient faire un autodépistage des symptômes de la COVID-19 en consultant le site Web suivant : covid-19.ontario.ca/fr. Si vous avez le moindre symptôme de la COVID-19, restez à la maison et prenez les dispositions nécessaires pour subir un test de diagnostic.

Autres pratiques de chasse sécuritaires à adopter dans le contexte de la COVID-19 : 

 

Voyage en dehors du Timiskaming

Si vous revenez d’un voyage en dehors du district et que vous ne présentez pas de symptômes de la COVID-19, nous vous demandons d’envisager de vous isoler à la maison si vous avez visité une région à risque élevé (résumés épidémiologiques quotidiens de SPO). Sinon, surveillez l’apparition de symptômes pendant 14 jours pendant que vous vaquez à vos activités quotidiennes. Si des symptômes se manifestent, isolez-vous immédiatement et appelez les Services de santé du Timiskaming au 1 866 747-4305 afin d’obtenir une évaluation et de prendre les arrangements nécessaires pour obtenir un test de dépistage et un test de diagnostic. 

Les personnes qui choisissent de voyager pour l’Action de grâce devraient être conscient que la COVID-19 circule à différents niveaux dans la province et le pays. Des cas locaux ont été liés à des voyages à l'intérieur de la province et au Canada. Les mesures les plus sécuritaires sont de rester dans votre communauté ou région d'origine et de considérer des célébrations non liées au voyage et de décider si le but du voyage vaut le risque de contracter ou de propager la COVID-19. Personne ne veut être la personne qui répand la COVID-19 à sa famille ou à ses amis. Pour ceux qui ont besoin ou choisissent de voyager:

  • pratiquez la distanciation physique
  • portez un masque ou couvre-visage lorsque la distance physique n'est pas possible
  • lavez-vous les mains fréquemment
  • ne voyagez pas si vous êtes malade et vous faire évaluer si vous présentez des symptômes du COVID-19
  • surveillez-vous pour des symptômes lorsque vous voyagez et à votre retour
  • isolez-vous pendant 14 jours à l'arrivée au Canada si vous avez voyagé à l’extérieur du pays

Si vous voyagez ce week-end, discutez avec votre famille de ce que vous avez fait au cours des 14 jours précédant le voyage. Pensez à la façon dont vous pouvez célébrer avec vos proches d'une façon qui protège tout le monde.
 

Ces mesures contribueront à freiner la propagation communautaire de la COVID-19 dans notre district. 

Bienvenue chez vous. Restez à la maison. 

Aidez-nous à partager ces messages importants sur la santé afin de joindre le plus grand nombre de personnes possible dans notre communauté :

 Back to the top 

Conseils pour les services de taxi, les conducteurs bénévoles et les passagers 

Les services de taxi et de covoiturage sont des services essentiels pour bon nombre de personnes dans le district du Timiskaming. Les recommandations suivantes visent à aider les employeurs, les chauffeurs, les propriétaires de véhicules et les passagers des services de taxi et de covoiturage à réduire le risque d’exposition communautaire aux maladies respiratoires, dont la COVID-19. Conseils pour les Services de Taxi, les Conducteurs Bénévoles  | Recommandations pour les Passagers

Le transport en commun, les taxis et d’autres fournisseurs de services de transport privé offrent à de nombreux résidents du Timiskaming un moyen de base pour se déplacer. Ce document a été créé pour aborder les préoccupations liées à la sécurité et à la disponibilité des services de transport au Timiskaming pendant la pandémie de COVID-19. Evidence and Promising Practices for Safe Management of Passenger Transportation Services during COVID-19: Guidance to support transportation in Timiskaming.

Les services de taxi et de covoiturage sont des services essentiels pour bon nombre de personnes dans le district du Timiskaming. Les recommandations suivantes visent à aider les employeurs, les chauffeurs, les propriétaires de véhicules et les passagers des services de taxi et de covoiturage à réduire le risque d’exposition communautaire aux maladies respiratoires, dont la COVID-19. Conseils pour les Services de Taxi, les Conducteurs Bénévoles.

 

Distanciation physique

À mesure que nous procédons à l’étape 2 de la réouverture, il demeure important pour nous de continuer de respecter les lignes directrices de distanciation physique.

Rassemblements publics 

N’organisez pas de rassemblements de plus de 10 personnes. Cette consigne fait partie du Décret d’urgence du gouvernement de l’Ontario qui est légalement exécutoire.  

Il demeure plus sécuritaire d’être en contact étroit avec les membres de votre ménage seulement. Toutefois, si vous socialisez avec d’autres, nous vous demandons de suivre toutes les recommandations de la santé publique, notamment :

  • Les Ontariens et Ontariennes sont encouragés à se former un cercle social - Ces groupes limités à 10 personnes maximum contribueront à réduire l’isolement social 
  • Respectez la distanciation physique lorsque vous sortez dans la communauté ou lorsque vous sortez avec des personnes qui ne font pas partie de votre ménage. Cela signifie maintenir une distance d’au moins deux mètres entre vous et les autres 
  • Envisagez de porter un masque non médical lorsque vous ne pouvez pas maintenir une distance physique ou chaque fois que vous êtes en présence d’aînés ou de personnes dont le système immunitaire est affaibli (risque plus élevé de contracter le virus)..
  • Lavez-vous les mains souvent et évitez de toucher votre visage. 
  • Toussez et éternuez dans le creux de votre coude ou dans un mouchoir jetable. 
  • Restez à la maison si vous ne vous sentez pas bien et communiquez avec les Services de santé du Timiskaming au 1 866 747-4305 pour prendre des arrangements pour une évaluation et un test

Nous encourageons fortement les organismes à profiter des options virtuelles pour continuer d’offrir leurs services, lorsque cela est possible. 

Pour obtenir plus de renseignements sur le système d’éducation en Ontario, visitez le site Web du ministère de l’Éducation.  

Qu’est-ce que la distanciation physique?

La distanciation physique signifie limiter le nombre de personnes avec qui vous avez des contacts étroits et maintenir une distance de deux mètres par rapport aux autres afin de réduire le risque de propager le virus d’une personne à l’autre. Qu’est-ce que la distanciation sociale? Infographie  (anglais)

Pourquoi la distanciation physique est-elle importante?

Lorsqu’une personne tousse ou éternue, elle projette des gouttelettes de liquides de son nez ou de sa bouche. Si vous êtes trop proche, vous pouvez respirer ces gouttelettes, dont le nouveau coronavirus, si la personne qui tousse a la maladie (COVID-19) (OMS, 2019). La COVID-19 peut également se transmettre par des contacts directs avec des surfaces qui sont possiblement contaminées par le virus. La pratique de la distanciation physique ralentit la propagation! 

Moyens de pratiquer la distanciation physique 

Évitez les foules et restez à deux mètres des autres lorsque vous êtes dans des endroits publics.

  • Limitez les rassemblements à moins de 10 personnes. Les rassemblements extérieurs sont préférables. 
  • Évitez de magasiner aux heures de pointe.
  • Restez au courant des fermetures actuelles.
  • Évitez d’avoir des contacts physiques avec d’autres (p. ex. évitez les poignées de main).
  • Renseignez-vous auprès de votre employeur sur les options de télétravail, si cela est possible. Si vous avez des réunions prévues, envisagez de les organiser sur une plateforme virtuelle et non en personne. 
  • Lorsque vous passez du temps dehors, allez à des endroits où les gens peuvent maintenir une distance de deux mètres (six pieds) par rapport aux autres. 
  • Pratiquer la distanciation physique (sociale)

Principales recommandations pour protéger les personnes les plus vulnérables :

  • Si vous présentez des symptômes ou si vous êtes asymptomatique (pas de symptôme), mais que vous avez été en contact étroit avec un cas confirmé, restez à la maison.
  • Si vous avez voyagé à l’étranger au cours des 14 derniers jours, on vous demande de vous isoler pendant 14 jours. (À l’exception des travailleurs essentiels qui travaillent à des endroits nécessaires à la vie quotidienne. Ces personnes doivent s’autosurveiller pendant 14 jours.) Les visites à l’extérieur avec des proches qui habitent dans des foyers de soins de longue durée, des maisons de retraite et d’autres endroits où les gens vivent en communauté sont actuellement permises. Toutefois, seulement un ou deux membres de la famille à la fois peuvent visiter la personne et des mesures de distanciation physique sont en place. Les restrictions concernant la présence de visiteurs peuvent varier d’un établissement à l’autre. Par conséquent, nous vous invitons à communiquer avec l’établissement avant de rendre visite à un proche. 
  • Si vous commencez à vous sentir mal (fièvre, nouvelle toux ou difficulté à respirer), on vous demande de retourner à la maison, de vous isoler et d’obtenir une évaluation clinique par téléphone. 
  • Limitez les contacts avec les personnes vulnérables, comme les gens qui présentent un risque plus élevé de ressentir des effets négatifs sur leur santé (ceux qui ont une mauvaise santé, dont le système immunitaire est affaibli ou les personnes âgées de 70 ans et plus). Les personnes vulnérables doivent aussi limiter leur exposition aux foules. 
  • Restez à l’écart des autres et, si vous faites partie d’un groupe plus vulnérable, évitez les contacts avec les personnes qui sont plus susceptibles de transmettre la maladie, comme les jeunes enfants. 

Ces lignes directrices ne signifient PAS que « vous devez rester à la maison ». La distanciation physique n’est pas synonyme d’isolement social. En respectant les points clés présentés ci-dessus, vous pourrez rester en contact avec d’autres personnes et interagir avec elles en toute sécurité, même si ce n’est que virtuellement. Par exemple, vous pouvez rester en contact au moyen des technologies ou aller dehors faire une promenade. 

  Back to the top

Une participation plus sûre pendant COVID-19

Les services de santé du Timiskaming soutiennent l’égalité raciale. Des gens puissent être portés à sortir pour participer à une manifestation pacifique en ce moment et que cela risque de les exposer à la COVID-19. Nous encourageons toute personne qui exerce son droit de manifester pacifiquement à le faire en songeant à la COVID et à prendre des précautions pour protéger sa santé et celle des familles, des amis et des collectivités pendant la pandémie. C’est pourquoi nous transmettons d’importants messages sur la sécurité. Les médias sociaux et les protestations virtuelles demeurent le moyen le plus sûr de vous exprimer. Si vous avez choisi de participer à un rassemblement en personne à l’une ou l’autre des manifestations organisées, veuillez prendre les mesures pour assurer votre sécurité et celle des autres  (PDF).

 

Information pour les personnes et les familles

Qu’est-Ce Que Le Traçage Des Contacts?

Le traçage des contacts consiste à identifier toutes les personnes qui ont eu un contact physique étroit avec une personne qui a obtenu un résultat positif au test de diagnostic de la COVID-19. Le traçage des contacts aide les personnes à comprendre leur risque et à limiter la propagation de la COVID-19. Alors que l’économie amorce sa réouverture et que la possibilité de contacts étroits augmente, le fait de vous surveiller et de surveiller l’environnement où vous êtes peut jouer un rôle clé dans la réduction de la propagation de la COVID-19.

Si vous contractez la COVID-19, un travailleur de la santé publique communiquera avec vous pour vous demander où vous avez été et avec qui vous avez eu des contacts étroits au cours des 14 jours précédents. Si vous commencez à faire le suivi de vos contacts maintenant, vous disposerez de cette information au cas où vous en auriez besoin à l’avenir.

Qu’est-ce qui constitue un contact étroit? Il s’agit d’identifier les personnes avec lesquelles vous avez été en contact à une distance inférieure à deux mètres (six pieds) pendant plus de 15 minutes.

Consultez le lien suivant pour obtenir un journal de sept jours que vous pouvez conserver dans votre poche et mettre à jour en conséquence. 

  • Self-isolation guide for caregivers
       
     
  •  Défi 30 jours de jeux en plein air
    Malgré les restrictions relatives à la COVID-19, les jeux en plein air sont bons pour vous et votre famille! Les terrains de jeux et les terrains de sport sont fermés, mais pas votre cour! Aidez votre famille à faire de l’activité physique en jouant dehors tous les jours, dans votre cour ou dans votre quartier. Profitez de l’air frais avec les membres de votre ménage; restez à deux mètres de distance des autres; et lavez-vous les mains quand vous rentrez chez vous.

    Nous vous invitons à participer au défi de jeux en plein air! Cliquez sur le lien et amusez-vous avec nous!  

Activité physique 101

Activité physique en plein air pendant la pandémie de COVID-19

Il est important pour notre mieux-être mental et physique général de faire de l’activité physique et de prendre l’air. Lorsque l’on reste à la maison et que l’on maintient une distance physique, il est encore possible d’être actif et de sortir.  

Les trottoirs, les rues et les sentiers à usages multiples de nos quartiers sont toujours disponibles pour sortir et bouger. Voici quelques conseils pour rester en sécurité lors de ces activités : 

  • Faites un pas de côté ou dépassez les autres rapidement et de manière courtoise sur les trottoirs. Dépasser une personne sur le trottoir n’est pas considéré comme un contact étroit ou un risque important d’exposition à la COVID-19.
  • Maintenez une distance de 2 mètres avec les autres personnes.
  • Lorsque l'on se déplace à un rythme rapide (par exemple en courant ou en faisant du vélo), il est préférable de rester aussi loin que possible des autres ;
  • Si vous devez être derrière un autre coureur ou cycliste, restez bien en arrière et essayez de vous décalez pour ne pas être directement derrière lui ;
  • Modifiez votre trajet ou le moment de la journée où vous sortez, afin de pouvoir suivre ces directives.
     

  Back to the top

Peuples autochtones (COVID-19)

Les bureaux des Services de santé du Timiskaming sont situés sur les territoires de nombreux peuples autochtones et offrent des services aux Premières nations ainsi qu’aux Métis, aux Inuits, aux Anishnaabes et aux Cris vivant dans des communautés urbaines et rurales. 

Sutien aux peuples autochtones pendant la pandémie de COVID-19

Les peuples autochtones peuvent bénéficier d’un accès à l’information sur la COVID-19 auprès d’organismes autochtones qui soutiennent les membres de la communauté vivant dans des régions urbaines et rurales en temps de pandémie.

Organismes autochtones offrant de l’information sur la COVID-19 :

 

Sécurité alimentaire dans les communautés du Timiskaming 

La situation que nous vivons actuellement en raison de la COVID-19 est sans pareil. Naturellement, les mesures peuvent sembler accablantes. Il peut être difficile parfois de savoir quoi faire pour nous protéger et pour protéger nos proches. Une des mesures pour protéger la population contre la COVID-19 consiste à nous assurer que les gens sont prêts au cas où la maladie se propagerait à grande échelle dans nos communautés.

Pour guider vos décisions concernant l’achat d’aliments et pour nous assurer qu’il y a assez de nourriture pour tout le monde dans nos communautés, nous avons formulé quelques recommandations, lesquelles comprennent des renseignements sur les banques alimentaires locales. 

  Back to the top

Services de soutien communautaires

Sur cette page, vous trouverez des liens vers des ressources communautaires, y compris les suivantes : services de sécurité communautaire, lignes de soutien au bien-être mental et d’intervention en cas de crise, services de soutien en santé mentale offerts en ligne, aide liée aux problèmes de consommation de substances et à la réduction des méfaits, services de paniers de nourriture, groupes communautaires sur Facebook et ligne de bénévoles COVID-19. 

 

Santé mentale et COVID-19

Il est normal que certaines situations, comme celle du nouveau coronavirus (COVID-19), aient un effet sur votre santé mentale. Chaque personne vivra ces événements différemment. Il est tout à fait naturel de ressentir du stress et de l’inquiétude pendant ces périodes. Toutefois, il est important d’adopter des stratégies d’adaptation positives. 
Vous trouverez ci-dessous une liste de ressources en santé mentale qui vous sont offertes. 

Si vous vivez une situation de crise, n’hésitez pas à communiquer avec la ligne d’intervention en cas de crise du Timiskaming (jour et nuit, sept jours sur sept) au 1 888 665-8888.

Si votre enfant ou vous-même avez des pensées suicidaires ou d’automutilation, composez le 911.  

Services de soutien par téléphone :

Ressources en santé mentale offertes en ligne 

Pour découvrir comment gérer et réduire le stress et l’anxiété, pour savoir comment parler à vos enfants de la COVID-19 et prendre soin de votre santé mentale et de celle de vos proches, nous vous invitons à visiter les sites suivants :

Pour obtenir un service en ligne de soutien communautaire par les pairs en santé mentale, visitez :

Il est également important de prendre soin de vous pendant cette période! Voici quelques conseils en santé mentale pour s’adapter au stress pendant la pandémie de COVID-19. 

  1. La pratique de la distanciation sociale et physique ne signifie pas perdre contact avec les gens. Restez en contact virtuellement avec vos amis et vos proches, utilisez le courrier électronique, le téléphone ou vos réseaux sociaux préférés pour rester en contact. 
  2. En restant à la maison autant que possible, essayez de maintenir un mode de vie sain, notamment une saine alimentation, de bonnes habitudes de sommeil et de l’activité physique. 
  3. Évitez de consommer des substances pour gérer vos émotions. Si vous vous sentez dépassé par les événements, discutez avec un travailleur de la santé ou un intervenant.
  4. Obtenez de l’information de sources fiables et limitez le temps que vous passez à regarder ou à écouter les nouvelles. 
  5. Servez-vous des compétences que vous avez utilisées dans le passé qui vous ont aidé à gérer les défis dans votre vie. 

Fiche de renseignements de l’OMS Faire face au stress durant la flambée de maladie à coronavirus COVID-19

   Back to the top

COVID-19 et usage D’ALCOOL et de CANNABIS

Les gens peuvent recourirs à l’alcool et le cannabis pendant la pandémie de COVID-19. Où trouver de l'aide

 

Équipement de protection individuelle (ÉPI)

Les masques médicaux, notamment les masques chirurgicaux et les masques d’intervention médicale, ainsi que les respirateurs (dont les masques N95), doivent être réservés aux travailleurs des soins de santé et aux autres personnes qui prodiguent des soins directs aux patients atteints de la COVID-19.

Il n’a pas été prouvé que le port d’un masque non médical (p. ex. un masque en tissu fait maison) dans la communauté protège la personne qui le porte.  

Le port d’un masque non médical est une mesure supplémentaire que vous pouvez prendre pour protéger les gens autour de vous, même si vous n’avez pas de symptômes. Il peut être utile pendant de courtes périodes, quand la distanciation physique est impossible dans des endroits publics, comme lorsque vous faites l’épicerie ou que vous utilisez les services de transport en commun. 

Le port d’un masque non médical est un autre moyen de couvrir votre bouche et votre nez afin d’éviter que vos gouttelettes respiratoires contaminent d’autres personnes ou se retrouvent sur des surfaces. Un masque peut réduire le risque que d’autres personnes entrent en contact avec vos gouttelettes respiratoires. 

Si vous vous sentez plus en sécurité en portant un masque et si cela vous empêche de toucher votre nez ou votre bouche, c’est parfait. Par contre, n’oubliez pas qu’il ne faut pas toucher ou frotter vos yeux. 

 

Information pour les municipalités

Données probantes et pratiques prometteuses sur la gestion des endroits en plein air pour les loisirs et le transport actif pendant la pandémie de COVID-19 : un document d’orientation pour les municipalités au Timiskaming (en anglais seulement) 

Affiche pour les espaces publics


Jardin Communautaires

Le 25 avril 2020, les jardins familiaux ou communautaires sont venus s’ajouter à la liste des services essentiels qui peuvent être assurés dans le cadre de l’application des mesures d’urgence adoptées pour la COVID-19. La modification apportée au Règlement de l’Ontario 104/20 prévoit que désormais :

« Les personnes qui utilisent des jardins familiaux ou des jardins communautaires doivent respecter les conseils, recommandations et instructions des fonctionnaires de la santé publique, y compris leurs conseils, recommandations ou instructions concernant la distanciation physique, le nettoyage et la désinfection. »

Voici les recommandations des services de santé du Timiskaming pour veiller à la sécurité du fonctionnement des jardins communautaires en 2020. Ces recommandations reprennent les suggestions du ministère de la Santé de l’Ontario sur l’utilisation sécuritaire des jardins communautaires. 

Recommandations pour les coordonnateurs et les coordonnatrices des jardins familiaux et communautaires afin de réduire la propagation de la COVID-19

  • Demander l’approbation du propriétaire des jardins pour avoir la permission de se servir des jardins en 2020.
  • Élaborer, pour chaque jardin, un plan d’exploitation prévoyant une section sur la prévention des infections en tenant compte des facteurs propres aux jardins, par exemple la superficie des jardins, leur aménagement, la proximité des lots les uns par rapport aux autres, les zones communes et les commodités sur les lieux, ainsi que les dispositions ou les restrictions particulières qui pourraient s’appliquer aux jardiniers risquant d’attraper la COVID-19.
    • Limiter le nombre de jardiniers sur les lieux de chaque jardin à un nombre qui permettra de respecter la distanciation physique voulue. Tenir compte de la programmation des droits d’accès des jardiniers pour éviter qu’il y ait trop de personnes à la fois dans les jardins.
    • Permettre aux jardiniers d’avoir accès aux jardins pour la plantation, l’entretien et la récolte des produits alimentaires exclusivement.
    • Ne pas planifier ni organiser, dans les jardins, d’événements réunissant de nombreuses personnes sur les lieux.
  • Faire parvenir le plan opérationnel de 2020 au services de santé du Timiskaming pour commentaires ou si vous avez des questions. Il se peut aussi que les propriétaires fonciers veuillent consulter un exemplaire de ce plan pour faire des commentaires et l’approuver.
  • Faire parvenir un exemplaire du plan opérationnel final des jardins de 2020 à tous les jardiniers pour qu’ils puissent collaborer à la prévention de la propagation de la COVID 19 et permettre à ceux et celles qui ne souhaitent pas suivre le plan ni jardiner cette année de se désengager de leur obligation. 
  • Mettre à jour la liste des membres, des employés et des bénévoles inscrits à l’heure actuelle et faire un suivi de ceux qui se sont engagés à participer à l’application des politiques et des protocoles de la COVID-19, ce qui pourrait aider les efforts de communication et le pistage nécessaire des contacts rapprochés, entre autres.
  • Poser des panneaux indicateurs précisant que seuls les jardiniers, employés et bénévoles inscrits sont autorisés à cultiver les lots. Tenir compte des personnes ressources à contacter dans les jardins s’il y a des questions ou des suggestions pour améliorer le fonctionnement des jardins ou la prévention des infections.
  • Offrir des ressources aux jardiniers pour qu’ils soient au courant des mesures qu’ils doivent prendre afin de prévenir la propagation de la COVID-19 dans leur jardin, notamment :
    • les précautions à prendre pour s’échanger en toute sécurité les matériaux et outils de jardinage;
    • les mesures à prendre pour nettoyer et désinfecter les surfaces fréquemment touchées comme les tuyaux de jardin, les poignées de porte et de clôture et les outils, entre autres;
    • dans la mesure du possible, prévoir du savon et de l’eau pour le nettoyage et pour se laver les mains, ainsi qu’un désinfectant approuvé pour la désinfection des surfaces couramment touchées. Si vous fournissez des produits, gardez les étiquettes d’origine et rangez les correctement pour éviter qu’ils se déversent et pour prévenir les risques d’empoisonnement accidentel.
  • Poser des panneaux indicateurs évidents et bien en vue dans toutes les entrées des jardins pour rappeler aux membres, aux employés et aux bénévoles inscrits les signes et les symptômes de la COVID-19 et les endroits où ils peuvent s’adresser pour demander de l’aide s’ils ont ces symptômes (outil d’autoévaluation de l’Ontario, professionnel de la santé ou Télésanté Ontario [1-866-797-0000]). Des ressources et des affiches sont publiées en ligne sur le site SantéPubliqueOttawa.ca/Coronavirus dans différentes langues et portent sur les questions comme le lavage des mains, le protocole à suivre si on tousse et la distanciation physique.
  • Poser des panneaux indicateurs évidents et bien en vue partout dans les jardins — surtout dans les endroits où il y a des biens d’équipement et des outils communs, entre autres — en rappelant aux membres, aux employés et aux bénévoles inscrits les exigences à respecter quand ils cultivent les jardins, afin de prévenir la transmission de la COVID-19.

Recommandations pour les jardiniers dans les jardins communautaires afin de prévenir la propagation de la COVID-19

Le risque de propager le virus de la COVID-19 dans les milieux en plein air comme les jardins communautaires est moindre qu’à l’intérieur. Il s’agit entre autres du risque de propagation d’humain à humain et du risque que posent les surfaces contaminées. Il est généralement plus facile de respecter la distanciation en plein air, la circulation de l’air est meilleure, et le soleil émet des rayons ultraviolets. En outre, nous savons que le virus survit moins longtemps sur les surfaces qui ne sont pas lisses et que les rayons ultraviolets tuent en 60 minutes tous les coronavirus du SRAS. Pour des renseignements plus généraux et actualisés sur la COVID-19, veuillez consulter notre page.

  • Il faut savoir qu’en plus de respecter une distance d’au moins 2 mètres les uns par rapport aux autres, il est très important d’avoir une bonne hygiène des mainspour se protéger et pour protéger les autres contre l’infection, à l’intérieur et en plein air.
  • Prévoir une autoévaluation de la COVID-19 chaque jour avant de se présenter dans les jardins pour s’assurer qu’on n’est pas malade. Si l’autoévaluation révèle qu’il faut s’auto-isoler ou consulter un médecin, il ne faut pas se rendre dans les jardins tant que le problème n’est pas réglé.
  • Appliquer de saines pratiques d’hygiène personnelle, par exemple en se lavant les mains, en toussant ou en éternuant dans le coude et en s’abstenant de se toucher le visage (la bouche, le nez ou les yeux) tant qu’on ne s’est pas lavé les mains aussitôt avant. Le lavage des mains est la meilleure protection contre le transfert accidentel du virus à la bouche, au nez ou aux yeux, qui sont les points d’accès de l’infection. Lavez vous les mains le plus tôt possible avant et après avoir jardiné. S’il est évident que les mains sont sales, il est préférable de les laver avec du savon et de l’eau; toutefois, le produit assainisseur à mains peut être efficace si on enlève d’abord la saleté.
  • Se servir de ses propres gants de jardinage et les apporter chez soi pour les laver avec du savon et de l’eau propre chaque fois qu’on s’en est servi. Toujours bien se laver les mains aussitôt après avoir enlevé les gants.
  • Respecter la distanciation sociale par rapport aux autres personnes dans les jardins :
    o garder une distance d’au moins 2 mètres (6 pieds) par rapport aux autres afin de limiter le nombre de personnes avec lesquelles on est en contact rapproché, sauf les membres de votre ménage qui jardinent en même temps;
    • limiter le nombre de jardiniers dans chaque jardin. Il ne doit y avoir qu’un ou 2 jardiniers par lot de jardin. S’il y a plus de 1 ou 2 jardiniers, il est plus difficile de respecter une distance d’au moins 2 mètres par rapport aux autres, et la situation devient injuste pour les autres jardiniers.
  • Envisager de réduire le plus possible l’utilisation des outils communs et nettoyer et désinfecter les outils partagés avec d’autres.
  • La pratique normale qui consiste à porter des gants de jardinage et à s’abstenir de se toucher le visage et à se laver les mains après avoir jardiné sont des mesures de protection contre la propagation de l’infection causée par les surfaces contaminées.
  • Envisager de porter un masque non médical, par exemple les masques en tissu, quand il est difficile de respecter le principe de la distanciation physique, afin de protéger les autres contre la propagation des gouttelettes quand on expire, que l’on parle, que l’on tousse ou que l’on éternue, entre autres.
  • Se laver les mains le plus tôt possible après avoir touché des surfaces couramment touchées dans les jardins. Se rappeler qu’on ne peut pas présumer qu’une surface est propre quand on la touche : il faut toujours se laver les mains avant de se toucher une partie du visage, quelle qu’elle soit, même si on pense qu’une surface que l’on a touchée est propre.
  • Penser à apporter du savon et de l’eau et un produit désinfectant pour nettoyer et désinfecter les surfaces couramment touchées avant de s’en servir et, idéalement, après les avoir touchées. Les produits de nettoyage et de désinfection couramment utilisés sont efficaces contre la COVID-19. Les recommandations suivantes sur le nettoyage et la désinfection visent à réduire les risques liés à la transmission par les surfaces. Il faut d’abord nettoyer les surfaces avec du savon et de l’eau, puis les désinfecter.
    • Suivre les recommandations de Santé publique Ontario sur le nettoyage et la désinfection des lieux publics, consulter la fiche d’information de Santé publique Ontario sur le nettoyage et la désinfection des lieux publics et lire les instructions de l’étiquette du fabricant pour s’assurer que les produits sont bien préparés et appliqués; prévoir un temps de contact suffisant pour le produit désinfectant afin de permettre de tuer les germes; enfin, s’assurer que la personne qui prépare et applique les produits porte des gants et tout l’équipement supplémentaire recommandé de protection individuelle.
  • Bien laver les fruits et les légumes à l’eau courante du robinet comme on le fait normalement dans la préparation des aliments. Toujours se laver les mains avec du savon et de l’eau avant de laver les fruits et les légumes et avant et après avoir manipulé différents types de produits alimentaires. Consulter le site Garder les aliments sécuritaires (nettoyez, cuisez, réfrigérez, séparez) de Santé publique Ottawa pour de plus amples renseignements.
     

Information pour les employeurs

Le gouvernement de l’Ontario a annoncé que certaines régions peuvent rouvrir à la troisième à partir de vendredi le 17 juillet 2020. Bien que ces restrictions réduites soient une évolution positive pour l'économie locale, nous devons assurer que la sécurité et la prévention des futures éclosions de COVID-19 demeurent une priorité pour nos communautés. 
En date du vendredi 24 juillet 2020, tous les établissements commerciaux du district de Timiskaming devront intensifier leurs efforts pour aider à prévenir la propagation de la COVID-19. Nous avons partagé ce lettre d’instructions pour les entreprises et les opérateurs et un exemple de politique: Port obligatoire d’un masque ou d’un couvre-visage au sein.

Les établissements commerciaux doivent faire de leur mieux pour mettre en oeuvre leurs politiques relatives au couvre-visage. Cela signifie que des panneaux et des rappels verbaux sont utilisés, mais il n'est pas nécessaire qu'une entreprise empêche les clients d’entrer. Cela est conforme au cadre d’application fondé sur la « bonne foi » des consignes des Services de santé du Timiskaming, qui s’appuie sur l’éducation et les rappels.

Autres ressources et informations sont disponibles ici.

  • Lignes directrices relatives à la prise de décisions fondées sur les risques pour les lieux de travail et les entreprises pendant la pandémie de COVID-19
  • Cette ressource créée par Santé publique Ottawa sur la façon d'aider la santé mentale de vos employés lors de COVID-19. Ce guide vous fournit des ressources et des stratégies éprouvées en matière de santé mentale pour soutenir vos employés.  Les recommandations sont conçues pour que les employeurs tiennent toujours compte des 13 facteurs de la norme nationale de santé et de sécurité psychologiques, afin de créer et de maintenir un lieu de travail sain et sûr sur le plan mental, ce qui est particulièrement important en ces temps où le stress peut être plus élevé que d'habitude pour votre personnel. Les recommandations prennent également en considération les meilleures pratiques en matière de gestion du changement, de traumatisme sur le lieu de travail et de résilience. Ce guide est disponible en français et en anglais

  • Ressources pour prévenir la COVID-19 dans les lieux de travail
    L’Ontario à des consignes de sécurité pour protéger les travailleurs, les clients et le public contre la COVID-19. Ces ressources sont accessibles à plusieurs différents secteurs et aideront les employeurs et les travailleurs à mieux comprendre leurs responsabilités et les moyens à mettre en œuvre pour empêcher la propagation de la COVID-19. Trouvez des lignes directrices et des affiches par secteur pour aider à protéger les travailleurs, les clients et les membres du public : Ressources pour prévenir la COVID-19 dans les lieux de travail

     
  • Téléchargez des affiches et resnseignements :
  •   

    Information pour les services de garde 

    Que le service soit agréé ou non (amis, famille, garde d’enfants à domicile), les Services de santé du Timiskaming recommandent fortement à toutes les personnes qui offrent des services de garde d’enfants de respecter les mesures suivantes : Services de garde et le COVID-19

    Les Services de santé du Timiskaming présentent à la communauté des mises à jour, au besoin. Restez à l’affût des communications des Services de santé du Timiskaming et partagez-les pour veiller à ce que les gens reçoivent de l’information uniforme et à jour. Si vous avez des questions ou des préoccupations, n’hésitez pas à communiquer avec nous. Nous offrons maintenant à la communauté une ligne téléphonique réservée à la COVID-19. Pour joindre cette ligne, composez notre numéro habituel et suivez les consignes. 

      

    Locations à court terme, maisonnettes et chalets

    Les Services de santé du Timiskaming souhaitent vous informer des changements réglementaires visant les locations à court terme, les maisonnettes et les chalets.

    Les pavillons, maisonnettes, chalets et autres logements locatifs partagés ont obtenu la permission d’ouvrir le 5 juin 2020, à minuit et une minute, sous réserve des restrictions ci-dessous :

    • Les piscines, centres de conditionnement physique, salles de réunion et autres installations récréatives qui peuvent faire partie des activités de ces entreprises doivent demeurer fermés en ce moment. 
    • Les salles à manger de restaurants demeurent fermées aux visiteurs. Cependant, les services de plats à emporter et de livraison sont toujours autorisés. 

    L’Ontario a publié des lignes directrices pour protéger les travailleurs, les clients et le grand public contre la COVID-19 à mesure que la province se prépare pour une réouverture graduelle de son économie. Vous trouverez des lignes directrices par secteur ici

    Industrie du tourisme et de l’hôtellerie :

    Pour les exploitants de petits réseaux d’eau potable réglementés, le Règlement 319 de l’Ontario demeure en vigueur. Toutes les activités d’échantillonnage et de surveillance de l’eau doivent se poursuivre conformément à ce qui est indiqué dans la directive spécifique au site émise par votre inspecteur de la santé publique. 

    Version PDF imprimable (en anglais seulement) 

     

    Les fumeurs et les consommateurs de tabac sont-ils exposés à un risque accru de contracter la COVID-19 ?

    Les fumeurs sont sans doute plus vulnérables face à la COVID-19 car lorsque l'on fume, les doigts (et potentiellement les cigarettes contaminées) sont en contact avec les lèvres, ce qui augmente la possibilité de transmission du virus de la main à la bouche. En outre, les fumeurs pourraient déjà être atteints d'une affection respiratoire ou présenter une capacité pulmonaire insuffisante, ce qui augmenterait considérablement le risque de maladie grave.

    Les produits du tabac tels que les pipes à eau nécessitent souvent le partage des embouts et des tuyaux, facilitant ainsi la transmission de la COVID-19 dans les milieux communautaires et sociaux. Les conditions favorisant les besoins en oxygène ou réduisant la capacité de l'organisme à l'utiliser correctement exposeront les patients à un risque accru d'affections pulmonaires graves telles que la pneumonie.

    Vous pouvez obtenir du soutien téléphonique pour arrêter de fumer, à compter du 1er octobre 2019, ainsi que des renseignements et des conseils sur les soins de santé, et ce, 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, en appelant Télésanté Ontario au 1 866 797-0000 (sans frais) ou au 1 866 797-0007 (ATS sans frais).  Téléassistance pour fumeurs

     Back to the top

    Connexions Timiskaming - la ligne de bénévolat

    Nous savons que les précautions prises pour minimiser la propagation de COVID-19 se poursuivent, mais leurs implications continuent de s'accumuler. De nombreuses personnes sont laissées à auto-isoler, et certaines peuvent appartenir à des groupes vulnérables qui ont besoin de provisions essentielles tout en n'ayant personne pour les soutenir. 
    Avec ces personnes à l'esprit, les Services de santé du Timiskaming, en partenariat avec des organismes locaux, ont créé une ligne de bénévoles COVID-19 - Connexions Timiskaming Connections. Notre but est de mettre en contact les personnes qui ont besoin d'aide (les membres de la communauté OU les organismes qui ont besoin de bénévoles, comme les banques alimentaires) avec les personnes disponibles dans la communauté. 

    La ligne de bénévolat Connexions Timiskaming Connections est une réponse de santé publique aux difficultés liées à ce temps que de nombreux membres de nos communautés alors qu'ils s'adaptent aux mesures de santé publique de COVID-19. Cette réponse est fondée sur la confiance et la générosité mutuelle dans nos communautés très unies.  Les Services de santé du Timiskaming fonctionne uniquement comme un service de mise en relation ; les bénévoles qui offrent leur aide aux autres ne le font pas au nom de les Services de santé du Timiskaming et ne relèvent d'aucune politique ou procédure de l’organisme.

    L’informations personnelles sera recueillie dans le but de mettre en relation les personnes et ne sera partagé qu'avec une autorisation verbale ou écrite.  En vous inscrivant, vous acceptez que ces informations soient enregistrées sur notre serveur interne ; à aucun moment ces informations ne seront partagées avec des partenaires externes.
    Bien que nous ayons fait tous les efforts possibles pour atténuer les risques, cette initiative n'est qu'un service de connexion et reconnaît que les risques ne peuvent être complètement évités et doivent être acceptés par ceux qui utilisent le service Connexions Timiskaming Connections. Les Services de santé du Timiskaming n'acceptent aucune responsabilité pour les membres de la communauté qui se soutiennent les uns les autres pendant cette période. 

    Si vous, ou quelqu'un que vous connaissez, avez besoin d'aide, veuillez nous contacter

    Courielle :connect@timiskaminghu.com ou téléphone 1-866-747-4305, poste 2278 

    De même, si vous pouvez offrir votre aide, veuillez nous contacter. Tous les bénévoles seront sélectionnés, ceux qui se qualifient seront ajoutés à notre liste de bénévoles et pourront être contactés lorsqu'une demande d'aide nous parviendra. Veuillez consulter le dossier d'orientation des bénévoles pour vous assurer que votre expérience est sûre et positive. 

    Vous trouverez ci-dessous les formulaires pour l'aide et le bénévolat. 

    Gouvernment du Canada ressources financières 


    Prestations et services pour la COVID-19 - Prestations pour aider les Canadiens et les entreprises confrontés à des difficultés en raison de l’éclosion mondiale de la COVID-19.

     

    Sources d’information crédibles

    Le meilleur moyen de défense de la population canadienne contre la COVID-19 consiste à rester informé et à être préparé. Voici des sources d’information crédibles : 

     

    20201026/nd